Cocktail d’inauguration

Le cocktail d’inauguration de l’exposition se tiendra le mercredi 6 juin, à 19h00 sur l’exposition.
Toute personne inscrite au congrès est conviée à ce cocktail. Il est offert par les IHF.

 

Soirée de Gala

« COMPLET »

La soirée de gala des 58èmes Journées des IHF 2018 se tiendra le jeudi 7 juin (uniquement sur réservation avant le congrès).
Le bateau restaurant HERMES nous accueille pour une croisière d’un peu plus de 2h00 avec buffet dînatoire.

Attention changement de lieu d’embarquement due aux épisodes de forte pluie

En raison des conditions météorologiques dans la région lyonnaise, l’embarquement ne pourra se faire au ponton de la Cité Internationale comme prévu.
Des cars partiront depuis la Cité Internationale, devant la statue de l'Ours, entrée H du Centre des Congrès (côté Rhône), pour vous emmener au ponton (16, quai Claude Bernard - parking de la Fosse aux Ours) où vous embarquerez sur la péniche HERMES.

  • 19h45 : départ en car depuis la Cité Internationale, devant la statue de l'Ours.
  • 20h00 : Embarquement des participants à bord du bateau restaurant Hermès (16, quai Claude Bernard - parking de la Fosse aux Ours)
  • 20h30 : Départ du bateau en navigation - Circuit sur le Rhône et la Saône
  • 23h00 : Retour à quai et retour en car à la Cité Internationale

 

 

Visites techniques

Les visites techniques seront organisées le vendredi 8 juin, de 14h00 à 17h00.
L'inscription à une visite vous est proposée lors de votre inscription aux Journées des IHF.

La reconstruction du pavillon H  Nouveau plateau technique à l’hôpital Édouard Herriot

« COMPLET »
La réservation pour la visite technique Edouard HERRIOT est clôturée.

Dans le monde, l’Hôpital Edouard Herriot est l’un des plus emblématiques hôpitaux organisés en pavillons, conformément aux recommandations des traités d’hygiène hospitalière du début du 20ème siècle. Cette œuvre de Tony GARNIER, et plus particulièrement la trame de composition, le réseau souterrain, les murs de clôture et les façades des pavillons, est inscrite au titre des Monuments Historiques depuis 2006. En préservant la vocation hospitalière du site au cœur de l’agglomération lyonnaise, et après plus de 70 années de fonctionnement et d’adaptation aux évolutions médicales, les Hospices Civils de Lyon ont lancé une vaste opération de restructuration de ce patrimoine architectural et historique exceptionnel.

 

La première phase concerne la création d’un plateau technique regroupant les blocs opératoires, l’imagerie et les activités post et pré-opératoires. Michel REMON architecte désigné après concours sur esquisse, intègre parfaitement les exigences médicales, architecturales et environnementales du site. Ce nouveau bâtiment H, au cœur du site, se substitue à un pavillon d’origine dans le respect des fondements de l’œuvre de Tony GARNIER. L’équipe de conception s’est attachée à imaginer un bâtiment satisfaisant aux contraintes de ses usages spécifiques sans altérer les objectifs patrimoniaux.

Les gabarits de faibles hauteurs proposent l’image d’une ville « horizontale » qui n’écrase jamais le piéton. Les gabarits, les couronnements, les rythmes de composition reprennent les éléments structurants de l’architecture, non par mimétisme, mais par volonté de ne pas rompre la continuité des ambiances urbaines.

Pour permettre des conditions de travail optimales aux personnels et un accueil de qualité aux patients et leurs familles, la nécessité d’un environnement serein est essentielle. Le choix des matériaux et les dispositions architecturales ont été étudiés pour respecter un confort acoustique, un confort thermique ainsi que des conditions d’hygiène et une qualité sanitaire de l’air intérieur.

Le nouveau bâtiment doit accueillir les premiers patients à l’été 2018.

Quelles solutions apporter aux exigences des conservateurs de vieilles pierres et aux gestionnaires de patrimoine ? Comment emporter une décision respectueuse du patrimoine, des finances publiques, citoyennement responsable et admissible pour le fonctionnement hospitalier ?

 

La reconversion de l’Hôtel Dieu  Ancien hôpital en hôtel, bureaux et commerces

L’Hôtel-Dieu de Lyon tel qu’il se présente aujourd’hui témoigne de 5 siècles de constructions. Jacques Germain SOUFFLOT, architecte, réalisera la façade principale sur quai, dominée par un majestueux dôme. Depuis le moyen âge, il n’a cessé d’accueillir d’abord les pèlerins, les pauvres et les voyageurs puis, au fil des évolutions des pratiques médicales, les malades pour les soigner. D’illustres médecins et chirurgiens se sont succédé. Au début du XXème siècle, l’hôpital est techniquement dépassé et sa destruction est annoncée au profit d’un hôpital pavillonnaire baptisé Grange Blanche – Edouard HERRIOT.

   

Sauvé de la destruction par le ministère de la culture, l’hôpital fera l’objet de travaux d’adaptations réguliers et conséquents afin d’assurer la qualité des soins, le confort et la sécurité de prises en charge des patients.

En 2010, l’Hôtel-Dieu présente notamment une impossibilité structurelle pour apporter une réponse sérieuse aux évolutions des plateaux techniques médicaux sécurisés et efficients. Sa fermeture est annoncée et sa reconversion lancée.

8 ans plus tard le site ouvre ses portes en offrant un lieu totalement réaménagé dans le respect de la qualité architecturale du site. Hôtel, bureaux et commerces sont les principales nouvelles activités de cette reconversion réussie sur ces 2 hectares en hyper centre-ville de Lyon.

Comment réussir une reconversion sur un établissement à forte valeur patrimoniale, sentimentale et témoins de tant d’évolutions médicales ?

→ Télécharger la plaquette de La reconversion de l'Hôtel Dieu

 

Informations touristiques

À l’accueil des Journées, vous trouverez à votre disposition des plans de la ville, des brochures sur les restaurants et musées ainsi que des brochures « Visite Lyon » avec les visites organisées par l’Office du tourisme (inscription en ligne ou à l’Office de Tourisme).
Informations et inscription : www.visiterlyon.com